Trois nouveaux commissaires membres de la commission d’enquête sur le Burundi

Le Président du Conseil des droits de l’homme, l’Ambassadeur Choi Kyonglim originaire de république Coréenne a annoncé la nomination de trois nouveaux commissaires d’enquête sur le Burundi le 22 novembre 2016.Il s’agit de Monsieur Fatsah Ouguergouz un Algérien, Madame Reina Alapini Gansu du Bénin et Madame Françoise Hampson un européen originaire du Royaume-Uni. Monsieur Ouguergouz servira en tant que président de la Commission de trois personnes.
Cette décision de nommer de nouveau commissaires est tombée lors de la trente troisième session tenu en septembre dernier .La principale mission de cette commission sera « de mener une enquête approfondie sur les violations des droits humains au Burundi commise depuis avril 2015 ».Cette commission sera également chargée « d’identifier les auteurs des présumés violations des droits de l’homme et abus en vue d’assurer la responsabilité ».
Ces commissaires sont mandatés pour engager les autorités burundaises, les nations unies, la société civile et les autres parties prenantes dans une voix d’amélioration immédiate de la situation des droits de l’homme et la lutte contre l’impunité au Burundi. La commission présentera son rapport aux trois prochaines sessions du Conseil des droits de l’homme en Mars, Juin et Septembre 2017.
Les trois précédents commissaires ont été déclarés « persona non gratae » sur le territoire burundais par le gouvernement, après avoir produit un rapport de graves violations des droits de l’homme .Ce rapport avait été conclue sur une résolution de nomination d’une enquête internationale. Le gouvernement du Burundi avait rejeté cette résolution jusqu’ à même menacer de fermer le bureau de l’Office du haut commissariat des droits de l’homme au Burundi.


Publié le 23 / 11 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire