Burundi : le CNARED demande plus de protection aux réfugiés burundais

Dans une correspondance adressée au secrétaire général de l’ONU ce mardi 19 septembre 2017, Charles Nditije président de la plate-forme Burundaise de l’opposition politique en exil (CNARED) demande la protection de tous les réfugiés burundais plus spécifiquement ceux qui sont dans les pays limitrophes du Burundi.

D’après cette plate- forme de l’opposition politique burundaise, l’irréparable a été commise au camp de transit de Kamanyola ou une trentaine de refugiés burundais a été froidement massacrée et plus 180 blessés vendredi 15 septembre 2017.
Selon le CNARED, des signes avant coureurs des crimes crapuleux qui allaient se commettre au différent camp des réfugiés étaient bien prévisibles. Le conseil évoque les mouvements inhabituels des jeunes imbonerakure du parti au pouvoir au Burundi et la présence de certains agents du service national de renseignement du Burundi aux tours des camps des réfugiés.

Ces agents en possession des armes font des navettes autour des camps. Le CNARED fait savoir que ces agents ont déjà fait de morts au camp des réfugiés Burundais de Nduta et des blessés parmi les réfugiés en Ouganda. D’après le CNARED, les maisons des réfugiés sont souvent incendiés par ces agents du pouvoir de Bujumbura, ils intimident les réfugiés pour les obliger à rentrer par force.
Le président du CNARED ajoute en plus que l’insécurité alimentaire aggrave la situation de sécurité physique des refugiés. L’insuffisance de la quantité des vivres oblige les refugiés à faire le sauve qui peut .Certains sont agressés autour des camps alors qu’ils vont chercher du bois de chauffage et des femmes sont violées.

Il appelle l’ONU à inciter le HCR pour assurer la protection des refugiés conformément à la convention de Genève et à améliorer les conditions de vie des refugiés burundais en matière d’alimentation avec l’appui du PAM. Le CNARED interpelle également, les pays d’accueil de ces refugiés notamment la Tanzanie, la RDC de les déplacer loin des frontières avec le Burundi.


Publié le 19 / 09 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire