Burundi : des femmes souhaitent que le 08 mars soit une journée fériée

Elles se sont organisées comme elles peuvent pour célébrer la journée du 08 mars qui leur est dédiée. Les femmes burundaises fonctionnaires ont fêté de manière éparpillée et dans l’allégresse que leur permettaient les moyens. Alors que la première Dame du pays présidait les cérémonies officielles mercredi le 08 mars à Makamba (Sud du Burundi). Dans l’après-midi, des femmes fonctionnaires de Bujumbura se précipitaient en groupe vers des endroits de loisir.
« Nous n’avons eu ni soutien, ni permission pour toute la journée mais nous nous sommes organisées et nous allons fêter », nous a dit une femme rencontrée en direction d’un lieu de fête, un bar- restaurant. « Nos responsables ne nous ont rien donné comme soutien », déploraient d’autres femmes trouvées plus loin autour d’un verre parlant de la pluie et du beau temps.
Dans conversations, il revenait souvent des revendications sur les limites « nombreuses » des droits des femmes et des filles. « Nos maris s’amusent tous les jours et nous abandonnent presque tout le travail d’encadrement des enfants », se plaint une femme visiblement émancipée.
« Aujourd’hui, nous voulons que nos maris rentrent tôt pour aider les enfants à faire les devoirs à domicile (dàd), fassent le lit et arrangent les moustiquaires comme nous le faisons tous les jours », ces mots revenaient dans plusieurs des conversations auxquelles nous avons été associé dans la soirée « féminine » de ce 08 mars 2017.
Toutes les personnes approchées souhaitent que le 08 mars soit une journée chômée et payée.


Publié le 9 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire