Burundi-Politique : le CNARED appelle l’UA à faire plus d’efforts pour ramener la paix et la sécurité dans le pays

La plate-forme des partis politiques de l’opposition burundaise lance un cri de détresse aux Chefs d’Etats et de gouvernements réunis au 29ème sommet de l’UA, pour attirer l’attention sur la grave crise multidimensionnelle que traverse le pays depuis avril 2015.

Le Conseil national pour le respect de l’accord d’Arusha et la restauration d’un Etat de droit (CNARED) rappelle à ces Chefs d’Etats et de gouvernements, à travers une lettre leur adressée, les fruits récoltés de la signature de l’Accord d’Arusha du 28 août 2000. Il indique que la paix et la stabilité ont régné jusqu’aux élections de 2005, ce qui a fait une fierté pour le Burundi et l’Afrique entière.

La crise sécuritaire, politique, humanitaire, sociale et économique que vit le pays est une conséquence du troisième mandat du président Nkurunziza que lui interdit l’Accord d’Arusha et la Constitution, selon le CNARED.

Cette plate-forme signale également que des rapports les plus fiables indiquent que le Burundi peut basculer dans des « atrocités de masse » ou « génocide à compte-gouttes ». Elle demande aux Chefs d’Etats et de gouvernements de garder à l’esprit qu’ils sont les garants de la paix et de la stabilité des peuples africains et de prendre leurs responsabilités pour ramener la paix et la sécurité comme ils l’ont fait en Gambie, en faisant bon usage des instruments que leur donne la Charte Africaine de la Démocratie et de la Bonne gouvernance.

Le CNARED réclament des négociations inclusives entre le pouvoir de Bujumbura et l’opposition mais demande qu’il y ait un environnement favorable pour faire aboutir ce processus. Il appelle à ces Chefs d’Etats et de gouvernements de tout faire pour interdire au gouvernement burundais de réviser la Constitution car ça mettrait un coup d’arrêt définitif au dialogue.


Publié le 4 / 07 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire