Burundi : Le premier vice-président et le ministre de la sécurité publique annoncent le renforcement de la sécurité pour les plus haute autorités

Dans une réunion de sécurité de ce mercredi 21 décembre 2016, le premier vice-président et le ministre de la sécurité publique ont eu à expliquer le recours aux lances- roquettes et autres armes lourdes dans les déplacements des autorités. « La sécurité des citoyens dépend de la sécurité des autorités », a dit le ministre de la sécurité publique. « Rappelez-vous de ce qui a suivi quand le président a été tué en 1993. Nous devons éviter cela en renforçant la sécurité de hauts responsables et nous allons renforcer davantage », a poursuivi le ministre Guillaume Bunyoni.

Faisant allusion à l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana en pleine journée en plein capitale Bujumbura. Le premier vice-président a lui aussi expliquer qu’il est important sécuriser davantage les autorités puisque, a dit Gaston Sindimwo, les faits ont déjà montré que les autorités sont visées par ceux qui veulent perturber la sécurité.

Le premier vice- président et le ministre de la sécurité publique ont annoncé que des mesures de sécurité ont été prises pour que les Burundais célèbrent noël et bonne année dans la tranquillité mais des informations qui se transmettent de bouche à oreille font état d’une probable attaque armée sans précision sur le jour ou l’heure mais ceux qui véhiculent cette « rumeur » affirme que Bujumbura la capitale serait la cible la plus convoitée par on ne sait qui et pourquoi.


Publié le 22 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire