Burundi-Droits de l’homme : la campagne « Ndondeza» commence à gêner le pouvoir de Bujumbura

Après la rencontre des responsables des formations politiques à Bujumbura, une résolution qui en est issu est sortie le 27 juin 2017. Dans cette résolution, 27 signataires convergent sur la condamnation de la campagne « Ndondeza » initiée par le Forum pour la Conscience et le Développement(FOCODE).
Ces partis politiques expliquent que la campagne ne vise que « la démoralisation des Burundais afin de les inciter à fuir le pays ».

Outre ces formations politiques, la campagne Ndondeza a été évoquée plusieurs fois à l’Assemblée Nationale mercredi 28 juin 2017 lors des questions orales des élus du peuple à l’endroit de trois ministres. Il s’agissait du ministre des droits de l’homme Martin Nivyabandi, Pascal Barandagiye de l’intérieur et de la formation patriotique, et Aimée Laurentine Kanyana ministre de la justice et garde des sceaux.

Les ministres soupçonnent que Pacifique Nininahazwe, président du FOCODE et initiateur de la campagne « Ndondeza », gagnerait des fonds de devises pour chaque cas révélé. « Il prétend être défenseur des droits de l’homme mais c’est faux, il cache des personnes et sacrifie les autres pour dire que ce sont des disparitions forcées et assassinats », tente d’expliquer un élu du peule issu du parti au pouvoir.

Par contre les députés issus de la coalition Amizero y’Abarundi ne sont pas du même avis que leurs confères, ils se demandent si Jean Bigirimana, journaliste du groupe de presse Iwacu enlevé en juillet 2016 s’est caché quelque part pour revenir bientôt.

Malgré cette hausse de ton du pouvoir et ses alliés, Pacifique Nininahazwe ne jette pas l’éponge. Il a publié le soir de ce mercredi 28 juin 2016 " une nième disparition forcée dans l’armée burundaise", Adjudant-major Déo Ndagijimana porté disparu le 17 février 2016.


Publié le 29 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire